Meisje

Rejoignez-nous dans le projet!

Pour qui

Le projet

Faits et opinions concernant les mathématiquesAu Burkina Faso, le travail des enseignants n'est pas facile. Les ...

>
Project

Le jeu

Le scénarioLes personnages principaux du jeu One2count sont un garçon burkinabé et son gentil ...

>
Blog

Blog

Avez-vous déjà essayé de faire un gâteau à la fois délicieux et sain ? Oui ? Cela a ...

>
W d team

Par qui?

Woord en DaadDepuis 1973, Woord en Daad relie les gens du monde entier dans leur lutte contre la pauvreté. En ...

>

Le projet

Faits et opinions concernant les mathématiques
Au Burkina Faso, le travail des enseignants n'est pas facile. Les ressources pédagogiques disponibles sont restreintes et il y a environ 48 élèves par classe1! La situation est particulièrement préoccupante dans l'enseignement des mathématiques. Un enseignant de l'école primaire Doundoulma (à Ouagadougou) dit à ce sujet : « Les mathématiques sont une matière que la plupart des élèves craignent. Même les enseignants considèrent parfois les mathématiques comme une force menaçante qui est hors de leur contrôle. » C'est pourquoi les mathématiques ont reçu le surnom de « monstre noir » au Burkina Faso.
La situation préoccupante dans l'enseignement des mathématiques se manifeste non seulement au niveau des « opinions négatives » ressenties, mais également dans les « statistiques négatives » relevées. Au cours de la dernière décennie (1996-2007), le PASEC a constaté une baisse significative des résultats en mathématiques chez les élèves du primaire au Burkina Faso2. Woord en Daad vise à améliorer l'opinion qu'ils ont de cette matière, la qualité de son enseignement et les résultats obtenus par les enfants, en déployant de façon stratégique une technologie de jeu nommée : One2count.

Apprendre en jouant ?
One2count est une méthode unique d'enseignement des mathématiques. En « apprenant en jouant », les élèves développent des compétences en mathématiques d'une manière motivante et sérieuse. Motivante ? Oui ! One2count transforme le « monstre noir » en une matière attrayante et amusante. Sérieuse ? Oui ! Sophistiqué et de haute qualité, le programme One2count fournit aux élèves un parcours d'apprentissage personnalisé et hautement didactique. Les élèves :

  • constateront que One2count convient à leurs besoins individuels en matière de rythme d'apprentissage, car il leur fournit soutien et répétition dans les domaines mathématiques où ils éprouvent le plus de difficultés.
  • apprendront (avec le temps) à autogérer leur processus d'apprentissage et à s'approprier leurs progrès. Ils deviennent donc moins dépendants de leurs enseignants.
  • seront surveillés de plus près par leurs enseignants, ceux-ci pouvant facilement suivre les progrès effectués dans leur processus d'apprentissage individuel.
  • recevront plus d'aide personnalisée de la part de leurs enseignants. Le « système de suivi des élèves One2count » et la plus grande autonomie des enfants auront pour effet d'augmenter les moyens dont disposent les enseignants (temps et connaissance des domaines nécessitant un soutien), ce qui leur permettra de donner des leçons particulières à leurs élèves.

One2count : vous pouvez compter dessus !
Des études montrent que les élèves sont plus intrinsèquement motivés lorsqu'ils utilisent une méthode de jeu sérieuse que lorsqu'ils utilisent des méthodes traditionnelles, parce que :

  1. les élèves identifient plus rapidement l'objectif d'une mission et leur rôle précis dans cette mission3
  2. les élèves sont impliqués dans la conception du jeu1, leurs actions déterminant son évolution future ainsi que leur propre parcours d'apprentissage.
  3. les jeux sérieux sont basés sur des problèmes réels. L'apprentissage devient plus pertinent et les élèves subissent un processus « d'apprentissage en profondeur » 4. Grâce à ces jeux sérieux, les élèves saisissent plus facilement, par exemple, la cohérence entre les différentes sortes de missions ou de matières.

À qui cela profite-t-il ?
Le but de Woord en Daad est d'aider les écoles primaires au Burkina Faso à offrir un enseignement de qualité des mathématiques. Le programme One2count a donc été élaboré pour améliorer les résultats d'apprentissage en mathématiques des enfants âgés de 7 à 11 ans. Si les enfants ont acquis des compétences en mathématiques indispensables et fonctionnelles, ils partent sur des bases plus solides. Ils prennent leur propre transformation en main et ceci de façon durable.

Les objectifs de One2count : comment les atteindre ?
Avec un produit de qualité comme One2count, vous avez une bonne raison d'être ambitieux. Woord en Daad vise à atteindre 100 000 enfants au Burkina Faso et dans d'autres pays francophones avec One2count en 5 ans. Pour atteindre cet objectif, une entreprise sociale burkinabé sera créée qui : (i) obtiendra les compensations financières nécessaires aux investissements One2count, (ii) adaptera One2count aux conditions locales (en tenant compte des infrastructures et de la culture), (iii) assurera un bon rapport qualité/prix aux écoles burkinabé et (iv) étendra le programme One2count à tout le pays. Au départ, le programme One2count sera essentiellement déployé dans les écoles urbaines qui disposent de plus de moyens et qui ont déjà accès aux TIC et à Internet. À terme, le programme sera étendu aux écoles rurales non connectées.


 

1 Worldbank (2012): http://data.worldbank.org/indicator/SE.PRM.ENRL.TC.ZS/countries

2 Programme d’analyse des Systemes Educatifs de la Confem (PASEC) (2009): http://www.confemen.org/wp-content/uploads/2012/06/Rapport_Burkina_2009.pdf (p. 26)

3 Gee, J.P. (2007) What Video Games Have To Teach Us About Learning and Literacy. 2nd edition. New York, NY, United States, Palgrave Macmillan.

4 Rooij, T. and Jansz, J. (2010) Wat weten we van effecten van games: Een beknopt overzicht van wetenschappelijk onderzoek naar de effecten van games: http://www.kennisnet.nl/uploads/tx_kncontentelements/Nr._25_Wat_weten_we_over_Effecten_van_Games.pdf

 

Le jeu

Le scénario
Les personnages principaux du jeu One2count sont un garçon burkinabé et son gentil grand-père, plein de sagesse. Un jour, le garçon voit les cyclistes du Tour de Faso passer par son village. Il se met à rêver de, lui aussi, faire du vélo. Son grand-père a alors une idée qui lui permettra de réaliser son rêve. Il aide son petit-fils à monter un petit commerce où l'on vend des boissons pendant le week-end. Pour monter ce commerce étape par étape, le garçon doit accomplir toutes sortes de missions qui consistent en divers devoirs de maths. Pour chaque mission réussie, le garçon gagne des points qui lui permettent d'acheter de nouveaux produits, de rénover l'intérieur, d'embaucher des amis etc. C'est ainsi qu'il monte son commerce et économise de l'argent pour acheter un vélo.

Le déroulement du jeu
Il est plus facile de jouer à One2count que d'expliquer son déroulement ! Une démonstration du logiciel One2count sera mise à disposition sur le site Internet après que la version pilote de One2count aura été créée.

Le cœur de One2count
Le modèle didactique constitue le cœur de One2count. Le modèle repose sur trois « niveaux de référence » (niveau 1, 2 et 3) que les élèves peuvent atteindre au cours de leur parcours scolaire (enseignement primaire et secondaire). Commandés par le ministère néerlandais de l'Éducation nationale, ces niveaux de référence ont été élaborés dans le but de créer un programme cohérent pour le système d'enseignement des mathématiques néerlandais. À chaque niveau, une distinction supplémentaire est faite entre les « niveaux fondamentaux » (1F, 2F ou 3F) et les « niveaux supérieurs » (1S, 2S ou 3S, où S est l'abréviation de « Streven », ce qui signifie « Aspirer à » en néerlandais). Les niveaux fondamentaux correspondent aux objectifs minimaux et mettent l'accent sur l'application pratique des compétences en mathématiques. Les élèves passent des examens sur la base de ces niveaux fondamentaux. Les « niveaux supérieurs » ont été élaborés pour les élèves qui souhaitent faire davantage d'exercices.

Structure du modèle didactique
Le parcours d'apprentissage de One2count commence au niveau 1F. Dans cette catégorie, on aide les élèves à acquérir les compétences de base suivantes en mathématiques : addition, soustraction, multiplication et division. Les autres domaines mathématiques sont abordés une fois que (une partie de) ces compétences de base ont été acquises. En partant du domaine « nombres 1F », les élèves passent à « proportions/pourcentages 1F », à « dimensions/géométrie 1F », puis à « relations mathématiques 1F ». Les transitions aux niveaux suivants (2F ou 3F) se font par domaine. Les élèves ne doivent donc pas nécessairement maîtriser tous les domaines au niveau 1F avant de pouvoir passer à 2F ou 3F. Dans l'enseignement primaire, les élèves sont censés maîtriser tous les domaines au niveau 1F. Le niveau 2F a été désigné comme le « niveau de fonctionnement général » que chaque élève doit atteindre après avoir terminé l'enseignement secondaire. Pour plus d'informations sur la structure du modèle didactique, voir: http://12count.nl/downloads/item/didactisch_model_12count.pdf

Blog

Avez-vous déjà essayé de faire un gâteau à la fois délicieux et sain ? Oui ? Cela a dû être un véritable défi. Une recette équilibrée avec des ingrédients sains, en combinaison avec des hydrates de carbone et des sucres délicieux.
La conception d'un bon jeu sérieux nécessite également une bonne combinaison de « friandises » et de « bons éléments de base ». « Apprendre » s'oppose souvent à « jouer », comme si les deux activités étaient incompatibles. L'école est finie, l'uniforme scolaire est enlevé et le jeu commence. Or, ne serait-il pas préférable de combiner le meilleur de ces deux mondes ? Tout comme pour le gâteau !

Peut-on « apprendre en jouant » ?
Nous avons cruellement besoin d'une solution au problème de l'enseignement des mathématiques. Au Burkina Faso, les résultats en mathématiques se détériorent selon les études menées par le PASEC (2009). Aux Pays-Bas, le problème s'aggrave également, selon cet article (néerlandais) paru dans le journal NRC.
La crainte du « monstre noir » semble également être un problème majeur que l'on ne peut ignorer. Un bon jeu sérieux peut donc fournir un cadre approprié dans lequel un enfant peut et veut apprendre.

Quelle est la valeur ajoutée des jeux sérieux ?
Quelques principes expliquent pourquoi les jeux sérieux permettent aux enfants d'apprendre sans s'épuiser rapidement. James Paul Gee (2009) a fait des recherches sur la façon dont les jeux peuvent contribuer efficacement à un bon processus d'apprentissage. Ses travaux permettent d'identifier trois principes sous-jacents.

Les élèves commencent à étudier vraiment...
Tout d'abord, avec les jeux sérieux, les enfants veulent vraiment apprendre. Les enfants sont impliqués dans la conception du jeu, en faisant des choix qui déterminent les résultats de la partie. Les enfants ont différents styles d'apprentissage et le jeu s'y adapte automatiquement.

Un enfant s'identifie plus vite avec son matériel d'apprentissage quand il a « des objectifs clairs à l'esprit » et se rend compte de « son propre rôle » permettant d'atteindre ces objectifs. Avec One2count, les élèves commencent à gérer leur propre petit commerce. Leur défi consiste à faire prospérer celui-ci. S'ils réussissent, ils s'approprient leur processus d'apprentissage.

Apprendre parce que c'est utile...
Une deuxième qualité des jeux sérieux, c'est qu'ils sont basés sur de « vrais problèmes ». Avec One2count, les enfants appliquent les devoirs de mathématiques dans leur processus d'organisation d'un commerce. Au Burkina Faso, l'enseignement des mathématiques est actuellement trop théorique et a peu de rapport avec les activités quotidiennes.
Dans les jeux, les problèmes sont souvent résolus en fonction des degrés de difficulté croissants. On doit d'abord résoudre des problèmes dans un « mode facile » avant de s'attaquer aux « niveaux » ou « missions » plus difficiles. Les jeux sont donc « agréablement frustrants » ; ils lancent aux joueurs des défis qu'ils sont capables de relever.

Le commerce est une sorte de « bac à sable » ; un environnement sûr dans lequel les enfants peuvent explorer et découvrir. Le monde complexe est simplifié, ce qui le rend plus facile à comprendre pour les enfants.

Un apprentissage en profondeur...
Troisièmement, le jeu sérieux facilite le processus « d'apprentissage en profondeur » des connaissances et compétences acquises. L'enseignement n'entre pas par une oreille pour ressortir par l'autre. Augmenter le prix des pommes fera peut-être monter le bénéfice par pomme, mais peut aussi faire baisser le chiffre d'affaires parce que les clients décident d'acheter ailleurs. Les élèves apprennent à faire face à ce problème.
One2count n'est pas le seul outil permettant de changer l'enseignement, mais il peut être utilisé de façon stratégique partout où cela est utile et approprié. Les études menées par Kennisnet (2010) montrent que, surtout pour les mathématiques, la valeur ajoutée des jeux est considérable. Il est peut-être temps de rendre le gâteau plus sain et savoureux et de s'assurer qu'il le reste.

 

Par qui?

Woord en Daad
Depuis 1973, Woord en Daad relie les gens du monde entier dans leur lutte contre la pauvreté. En collaboration avec des associations partenaires en Afrique, en Asie, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, Woord en Daad élabore divers programmes : un programme « Besoins fondamentaux », un programme « Agriculture et développement des entreprises », un programme « Formation technique et enseignement professionnel » et un programme « Éducation ». En 2012, Woord en Daad : (i) bénéficiait du soutien d'environ 60 000 ménages néerlandais, (ii) disposait d'un budget annuel de 33 millions d'euros et (iii) employait 80 personnes dans son siège social aux Pays-Bas.

Origine du projet One2count
Pendant la période 2011/2013, l'éditeur international « Jongbloed Educatief » a mis au point le jeu One2count pour l'enseignement professionnel néerlandais. En discutant avec « Jongbloed Educatief » en avril 2013, Woord en Daad a eu l'idée de déployer cette technologie de jeux sérieux en tant qu'outil stratégique pour améliorer l'enseignement des mathématiques dans les pays africains francophones. Woord en Daad a lancé un nouveau projet One2count (africain). Woord en Daad a fait appel à l'équipe pluridisciplinaire ci-dessous afin de réaliser ensemble le projet One2count.

Partenaires au Burkina Faso

  • CREDO: Depuis 1993, Woord en Daad a collaboré avec l'association partenaire CREDO (Christian Relief and Development Organization). Ayant pour objectif de lutter contre la pauvreté, cette association met en œuvre (entre autres) des programmes destinés à l'enseignement primaire et secondaire, à la formation professionnelle et aux agences pour l'emploi. CREDO emploie 85 personnes et travaille principalement dans les régions autour de Ouagadougou, notamment dans le sud-ouest de la province de Sissili, dans l'ouest de Bobo Dialasso et dans le nord de Ouahigouya. 
  • AEAD: Depuis 2007, Woord en Daad travaille dans le nord du Burkina Faso avec son association partenaire AEAD (Association évangélique d'appui au développement). AEAD a été fondée en 1992. L'organisation travaille au développement avec une approche intégrée et coordonne des programmes dans six domaines thématiques, dont « l'enseignement ». Cette association travaille dans les régions de Ouagadougou, Zondoma, Nayala, Sourou, Yantenga et les provinces de Passoré.

Ces deux associations partenaires burkinabé contribuent au projet One2count en : mettant à disposition leurs connaissances et leur expertise dans le domaine de l'enseignement et le contexte burkinabé, en déployant leur réseau et leurs relations étroites avec le gouvernement et d'autres acteurs de l'enseignement et en collaborant avec les écoles primaires locales.

Partenaires néerlandais
Les trois partenaires néerlandais ci-dessous ont collaboré au développement du logiciel One2count :

  • Sense Studios: Sense Studios est expert en matière d'élaboration de jeux sérieux. Sense Studios est responsable de la conception de One2count.
  • Tremani: Tremani est spécialiste en matière de données. Tremani est responsable du système de gestion de données qui fait partie du logiciel One2count.
  • Bureau ICE: Bureau ICE est expert dans le domaine des mathématiques et des tests mathématiques.Bureau ICE est responsable de la qualité du programme d'enseignement des mathématiques de One2count.